Blog eAchatduVin

L’importance du liège dans le secteur viticole

septembre 10, 2014

De l’écorce du chêne-liège (Quercus suber), vient le liège, un matériau léger, poreux et imperméable à l’eau, trois qualités qui en font la solution idéale pour fermer et sceller une bouteille de vin.

Son origine remonte à la mi-s. XVIII et son utilisation se répandit rapidement, grâce à Dom Pérignon, un moine né dans l’ancienne province de Champagne (France). Le moine se rendit compte que le bouchon s’adapte parfaitement au goulot de la bouteille et, plus important, il empêche le dioxyde de carbone (produit par une seconde fermentation en bouteille) de lancer le bouchon en l’air, quand il se dilate ou se contracte en raison de changements de température.

Les conditions climatiques extérieures ont une certaine influence dans l’état du bouchon: le manque d’humidité sèche le liège et provoque des pores qui risquent d’oxydation et le délabrement plus rapide du vin. Inversement, trop d’humidité peut produire moule sur le dessus du bouchon.

Même ainsi, le liège est encore le matériau idéal, en particulier pour les vins destinés à vieillir dans la cave. Ces vins ont vielli pendant une longue période et ont besoin d’un peu de repos en bouteille, pour terminer l’assemblage de tous ses éléments et parvenir à un meilleur équilibre. Dans ce cas, le bouchon est essentielle car il fait la micro oxygénation possible, en aidant ainsi le vin á évoluer doucement et de façon plus ou moins controlée.

Donc, pour une bouteille de vin, le liège est devenu le compagnon idéal, mais il a aussi ses inconvénients, comme la contamination par le TCA (trichloro), un risque possible si le bouchon n’est pas de bonne qualité.

Actuellement, la tendance est de remplacer les bouchons de liège par d’autres matériaux dans les vins jeunes, comme le silicium et le bouchon à vis, avec de bons résultats jusqu’à présent. Mais quand il s’agit de grands vins, avec de nombreux mois de vieillissement, le bouchon règne toujours au sommet.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire


*