Blog eAchatduVin

Oxydation: vice ou vertu?

octobre 31, 2012

oxydation

Le défaut le plus commun qui peut être trouvé dans de nombreux vins est l’oxydation.
Il existe deux types d’oxydation: contrôlée et non contrôlée.

Dans l’oxydation non contrôlée, l’oxygène entre en contact avec le vin et le abîme, et dans le cas des vins blancs, se manifeste par des prématurés nuances de brun et notes désagréables sur le nez, comme la pomme fermenté.

L’oxydation contrôlée, par ailleurs, implique l’exposition délibérée de vin avec de l’oxygène au cours de la fermentation afin de l’élevage. Cette méthode est utilisée par plusiers producteurs Catalans, qui est obtenue par la fermentation du raisin avec leurs propres levures et sans contrôle de la température. Selon le millésime, la fermentation peut prendre de 10 jours à 2 ans. L’élevage est normalement réalisé dans fûts vieux de 500 litres à moitié plein et sans bouchon. Ainsi, le vin reste en contact à tout moment avec l’oxygène.
Il est important de savoir que cette façon de vinification est un peu risqué, car le vin peut être transformé en vinaigre à tout moment. Ces vins perdre leurs notes primaires de fruits frais, mais deviennent plus complexes, et acquièrent notes « aigre » typique de l’oxydation comme les noix, caramel et toffee. Il est également important d’ajouter que ces vins se combinent avec de nombreux types de plats et ils ont un excellent potentiel d’élevage en bouteille.

De eAchatduVin.fr nous recommandons les exemples suivants de l’oxydation contrôlée:

Augustus Chardonnay
Manuela de Naveran
Nun Vinya Dels Taus
Coma Blanca

Pas de commentaire

Laisser un commentaire


*